> Archives > 2013-2014

Carnaval de Venise

Vendredi 14 et dimanche 16 février

"Carnaval"..."Venise"... Déjà vous voilà partis à rêver...

"Au début du 18ème siècle"... On imagine la luxuriance des costumes, l’explosion populaire de l’opéra... Justement, cet opéra-là est orchestré par André Campra, musicien provencal qui a remplacé Jean-Baptiste Lully à la cour de Louis XIV. Les représentations ont lieu le 14 février (ça tombe bien, ça raconte encore une histoire d’amour tarabiscotée) et le 16 février, à la saison...du Carnaval !

L’histoire tient en peu de mots : elle se déroule donc pendant la saison du Carnaval qui durait 6 mois dans l’année à cette époque. Rodolphe et Isabelle s’aiment. Enfin, s’aimaient, parce qu’Isabelle vient de tomber sous le charme de Léandre quand commence le premier acte. Mais Léandre, en séduisant Isabelle, fait grand tort à Léonore, sa propre amoureuse. Rodolphe et Léonore, les délaissés, complotent de faire croire à Isabelle que Léandre est mort. Cette pauvre crédule manque de se suicider en chantant un des plus beaux airs de l’opéra ("Mes yeux, fermez-vous à jamais...") avant de voir arriver notre ami Léandre. Deux ou trois tours de passe-passe et tout est bien qui finit bien.

La touche vénitienne, vous la verrez avec les masques, les gondoliers, les décors représentant la place Saint-Marc, les airs virtuoses en italien, des chanteurs et des costumes d’époque.

Les touches baroques, ce seront les instruments anciens (clavecin, épinette, flûtes à bec, hautbois, luth...), les intermèdes dansés par les élèves de l’Ecole de danse des "Amis de la danse" qui ont travaillé avec une chorégraphe spécialisée en danse baroque. Quand aux quatre protagonistes principaux, ils roulent les "r", se lancent dans l’ornementation, ont appris à faire la révérence et même à danser la chaconne !

La touche d’originalité, c’est le choix de cet opéra qui n’a qu’un seul enregistrement au disque et qu’on entend rarement.

Venez donc humer un peu d’air baroque dans ces représentations mêlant orchestre à cordes et orchestre baroque, choeur (classe de chant et classe chorale du collège Saint Michel), danseuses et chanteurs solistes, musiciens amateurs, élèves et professionnels, tous réunis pour une grande fête hors du temps.

Place à la grâce manièrée comme la Beauté de ce 18ème siècle galant.

Le vendredi 14 février, 20 H 30, à Saint Paul Trois Chateaux, Salle Fontaine, Espace de la Gare

Le dimanche16 février, 15 H, à Pierrelatte, salle des Fêtes

Entrée libre

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Partie 4





© Conservatoire du Tricastin - Tous droits réservés | Site réalisé sous SPIP par
Si, malgré nos précautions, un média - texte, photo, audio, vidéo... - ne respectait pas les droits d'auteur,
merci de nous en avertir et le nécessaire sera fait dans les plus brefs délais...